La revitalisation des centres-ville

La loi ELAN validée mais recentrée par le Conseil constitutionnel ?

[vc_row][vc_column][vc_column_text]Chers lecteurs,

La revitalisation des centres-ville se situe au cœur des débats d’actualité. L’ensemble des acteurs publics et privés se rejoignent afin de réclamer plus de moyens, notamment pour l’habitat, dans le cadre de la mise en œuvre du plan « cœur de ville », impulsé par le ministère de la Cohésion des territoires.

 

Quelles sont les propositions des commerçants ?

Les commerçants considèrent pour l’heure que la priorité n’est pas à la revitalisation du commerce, mais que l’urgence consiste à faire revenir la population en centre-ville.

Cela fait maintenant plusieurs décennies que les citoyens se sont éloignés des centres-ville au profit des périphéries au regard du coût de la vie et de la facilitation de l’accès aux commerces en grandes surfaces.

Afin de repeupler les centres-ville, il est essentiel de se pencher sur ce que seront les habitudes de consommation de demain afin d’élaborer une expérience client à grande échelle.

Les Français vivent majoritairement en agglomération afin de bénéficier de services de proximité et de limiter le temps passé dans les transports.

Rendre un centre-ville attractif passe par le rétablissement de la convivialité qui n’existe pas en périphérie des villes, par une offre de logement diversifiée et un accès facilité pour les personnes.

 

La formation des élus : une obligation ?

L’action des élus concernant les centres-ville est silotée. Chaque commune décide de façon autonome et isolée de la politique de sa ville, sans considération, ni prise en compte de celle des communes limitrophes. Or, lorsqu’une commune rencontre des difficultés comme la désertification de son cœur de vie, cela a des répercussions considérables sur les autres villes du territoire.

La gouvernance actuelle dans les équipes municipales démultiplie les fonctions des agents. En pratique, un agent se retrouve en charge du logement, un autre est délégué au commerce ou aux transports. Il n’y a pas de coordination de la politique de la ville au sein d’une même équipe municipale.

Il est essentiel que les élus et leurs agents se forment afin d’assurer un pilotage transversal de leur politique de la ville.

 

Plan cœur de ville : un dispositif efficace pour les villes sinistrées ? 

Le plan cœur de ville sera efficace pour les villes qui ont déjà débuté un travail sur la revitalisation des centres-ville.

Les communes volontaires doivent avoir lancé un diagnostic, effectué une concertation avec les acteurs et travaillé à l’élaboration d’un plan stratégique, sous couvert de validation par l’EPCI de rattachement.

 

L’équipe de la rédaction[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]